Un décret du 19 avril 2021 prévoit les modalités relatives à la sensibilisation à la lutte contre l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent pour les salariés avant leur départ volontaire à la retraite.

Cette nouvelle obligation qui est issue de la loi du 3 juillet 2020 et a été codifiée à l’article L. 1237-9-1 du code du travail oblige l’employeur de proposer aux salariés, avant leur départ à la retraite, des actions de sensibilisation à la lutte contre l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent. Cette disposition s’applique dans le cadre d’un départ volontaire à la retraite.

Cette obligation concerne toutes les structures puisqu’aucune condition d’effectif n’a été précisée. 

Les compétences acquises seront :

1/ Assurer sa propre sécurité, celle de la victime ou de toute autre personne et transmettre au service de secours d’urgence les informations nécessaires à son intervention.

2/ Réagir face à une hémorragie externe et installer la victime dans une position d’attente adaptée.

3/ Réagir face à une victime en arrêt cardiaque et installer la victime dans une position d’attente adaptée.

Ces formations devront avoir lieu sur l’horaire normal de travail et seront considérées comme du travail effectif.

Sont autorisés à dispenser cette sensibilisation les organes et professionnels qui remplissent les conditions prévues par arrêté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.