Dans le sondage réalisé par Opinion Way pour AESIO en février 2019, sur le moral des dirigeants associatifs des Ateliers et Chantiers d’Insertion du réseau Chantier Ecole, 37% des dirigeants interrogés place la question du management en tête des domaines de compétences à mobiliser dans leur activité professionnelle, loin devant la recherche de financements (13%) ou la gestion de la structure (12%).

Les récents appels à projets exceptionnels du FDI renforcent encore cette préoccupation. Ils poussent au développement des effectifs salariés et permanents, parfois dans des proportions importantes, sans sécuriser le financement des encadrements au détriment des réalités entrepreunariales que gèrent au quotidien les dirigeants de ces structures.

Face à ces différents constats, le SyNESI cherche à soutenir ses adhérents dans leur engagement à faire face (souvent seul) à la complexité des situations quotidiennes de leurs structures, la diversité des interlocuteurs, l’instabilité du cadre institutionnel…. Pour ce faire, le SyNESI propose, en partenariat avec le Laboratoire d’Intervention et de Recherche ATEMIS, la mise en place d’un dispositif expérimental. Celui-ci doit permettre aux dirigeants, de partager des difficultés de travail souvent vécues comme des difficultés personnelles, et de les transformer en questions plus collectives et professionnelles, relevant du métier de dirigeant de SIAE, et par conséquent susceptibles de concerner tous les participants à ce dispositif.

En s’appuyant sur les situations de travail rencontrées par les uns et les autres, il s’agit de mettre des mots sur le travail de dirigeant, d’en évaluer les difficultés, d’identifier les écarts entre les objectifs et la qualité des ressources qu’il faudrait mobiliser, de revenir sur la pertinence des arbitrages engagés… Mais aussi de mettre une distance entre soi et ce qui est vécu par l’intermédiation du travail, d’en faire, non une affaire personnelle (de personne)  mais une question professionnelle, une question de métier. C’est à travers ce processus qu’on arrive à rendre compte du travail et à le rendre lisible pour soi et pour autrui. On élabore des mots clés, des expressions en lien avec son métier afin de se comprendre et de trouver collectivement des points de repères et des réponses aux problèmes rencontrés.

Le dispositif doit également intégrer la capacité à soutenir les échanges par des apports de connaissances concernant les questions en jeu, et notamment celles du travail. En effet, pour progresser collectivement dans la compréhension partagée des liens entre travail, santé et performance, il est bien sûr nécessaire de revenir sur son activité, mais également de bénéficier de notions et de concepts opérationnels permettant de mettre des mots sur le ressenti qui puissent être partagés avec les autres. Ces concepts, mis en lien avec l’expérience, vont constituer progressivement un système de pensées, sur lequel les participants vont pouvoir s’appuyer dans leur travail quotidien. Cela suppose que ce dispositif soit animé par des intervenants susceptibles d’établir les liens entre les situations évoquées lors des retours d’expérience et ces concepts opérationnels.

Aussi, le SyNESI envisage de mettre en place à la rentrée des congés d’été, deux groupes de 8 à 10 dirigeants susceptibles de bénéficier de ce dispositif. Il invite l’ensemble de ses adhérents à participer à un webinaire de présentation de la démarche qui se tiendra le vendredi 2 juillet (les précisions horaires, modalités d’inscription et de connexion vous seront communiquées très prochainement).

Ce temps de rencontre comprendra une présentation détaillée du dispositif. Il permettra également aux participants d’échanger avec des dirigeants de SIAE ayant déjà participé à ce type de démarche.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.