Au regard du niveau important de circulation du virus constaté sur les territoire national ainsi que de l’apparition de nouveaux variants, le ministère a procédé ce 29 janvier 2020 à une nouvelle mise à jour du protocole national.

Les principales nouveautés de cette mise à jour sont les suivantes :

La distanciation sociale dans l’entreprise

Dans les situations où le masque n’est pas porté, un décret vient d’obliger à respecter une distance sociale de 2 mètres en tout lieu et en toute circonstance, au lieu d’au minimum un mètre comme cela l’était auparavant. Ainsi, dans les quelques hypothèses où le port du masque est impossible, il conviendra donc veiller à faire respecter cette distanciation sociale de 2 mètres. Dans les lieux et les circonstances où le port du masque est obligatoire, la mesure de distanciation physique reste d’au moins un mètre entre deux personnes.

Dans sa fiche spécifique concernant l’organisation et le fonctionnement des restaurants d’entreprise, le protocole préconise désormais de déjeuner seul ou en groupe de maximum 4 personnes, venant ensemble ou ayant réservé ensemble, afin de limiter le nombre de contacts au lieu de 6 dans la précédente version de cette fiche datant d’octobre.

Il est aussi conseillé de respecter désormais une jauge maximale d’une personne pour 8m2 (contre 4m2 auparavant).

La fin des masques « artisanaux »

Face à la menace des variants, le ministère de la Santé a recommandé de ne plus utiliser les masques artisanaux « . Ils sont en effet jugés moins efficaces par le Haut conseil de la santé publique que les masques dits de catégorie 1.

Ainsi, le protocole national, mis à jour le 29 janvier 2021, prévoit que le port du masque dans les lieux collectifs clos est :

  • soit un masque « grand public filtration supérieure à 90 % » (correspondant au masque dit de « catégorie 1 »). Les masques de catégorie 2 (filtration entre 70 % et 90 %) ne sont plus autorisés ;
  • soit un masque de type chirurgical.

Le port du masque doit être associé au respect des gestes barrières et d’une distance physique d’au moins un mètre entre les personnes. Des adaptations sont toujours possibles afin de répondre aux spécificités de certaines activités ou secteurs professionnels.

Enfin, le nouveau protocole reprend les recommandations du HCSP concernant :

  • L’utilisation des vestiaires qui doit organisée de façon à respecter les mesures d’hygiène et de distanciation physique d’au moins un mètre associé au port du masque (une jauge peut permettre de garantir le plein respect de cette mesure). Lorsque le masque doit impérativement être retiré (ex : prise de douche), la distance de deux mètres doit être respectée. Les vestiaires (casiers) sont à usage individuel et font l’objet de nettoyage journalier avec un produit actif sur le virus SARS-CoV-2.
  • Le fonctionnement correct des ventilations qui doit être vérifié. Une aération régulière des espaces de travail et d’accueil du public est organisée le plus souvent possible (le HCSP recommande, dans son avis du 14 janvier 2021, d’aérer durant quelques minutes au minimum toutes les heures) ; sinon, on s’assurera d’un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation.

Pour télécharger ce nouveau protocole, cliquez sur : protocole-national-sante-securite-en-entreprise MAJ 29012021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.