Le message du Président du SyNESI aux employeurs d’Ateliers et Chantiers d’Insertion :

Chères et chers adhérents,
Chères et chers Employeurs Spécifiques d’Insertion,

En septembre dernier, ce n’est finalement pas une « réforme » qui nous a été proposée, c’est un « Pacte d’Ambition pour l’IAE ». Si le titre diffère, le contenu, lui…

De nouvelles dispositions apparaissent, d’autres s’estompent. Certaines de ces propositions vont nous impacter directement en tant qu’Employeur, et bien entendu, plus particulièrement en tant qu’Employeur Spécifique d’Insertion. Nous trouvons, entre autres, de nouvelles adaptations des contrats de travail telles que celles du « Contrat à Durée Déterminée d’Inclusion » (CDII) ou les « Contrats Passerelles ». D’autres dispositions nous toucherons, notamment au niveau de la formation ou encore la gestion des agréments IAE. Bien qu’un nombre important de propositions doit encore faire l’objet de discussions et d’expérimentations avant leur application, nous pouvons penser qu’avec la célérité à laquelle le gouvernement nous a habitués, des décisions risquent d’intervenir plus rapidement que prévu sans que nous puissions réellement intervenir de façon efficace. Le Syndicat, une fois de plus, n’a été que peu sollicité dans les négociations qui ont permis d’élaborer les textes. Nous n’avons pu être associés qu’à quelques réunions de concertation sur la formation et pour le reste, nous ne devons qu’à la présence de certains réseaux au sein du syndicat d’avoir été informés sur l’avancée des travaux. Ce « pacte » comporte des éléments qui seront positifs si nous parvenons dans notre union à les appliquer en tant qu’acteurs, et si nous pouvons participer à la définition des modalités de mise en place. Nous vous tiendrons, dans la mesure du possible, informés des éléments ayant des conséquences sur nos prérogatives et des positions du Syndicat au fur et à mesure que l’application se fera. Je vous invite, dès à présent, à nous faire remonter les éléments susceptibles de faire avancer nos débats. Quoi qu’il en soit, le SyNESI mettra ses moyens en œuvre pour vous accompagner, si besoin, dans les mutations qui devront être entreprises pour la mise en place de ce pacte d’ambition.

Depuis la rentrée, le SyNESI évolue aussi dans son fonctionnement. Nous avons renforcé notre service juridique afin de mieux vous informer, mieux vous accompagner. J’en profite pour souhaiter la bienvenue à Madame Marion Laurent, jeune avocate, qui vient de rejoindre l’équipe permanente en tant que juriste sociale. Ceux d’entre vous qui ont déjà bénéficié de ses services ont pu se rendre compte du sérieux et des compétences exprimés dans les réponses apportées à vos questionnements.

En complément, notre mission d’animation des instances paritaires de la branche sera appuyée par les services du cabinet d’avocats Cornillier avec qui nous avons signé une convention. Gageons que nous pourrons ainsi vous apporter un service de qualité pour vous aider à trouver des réponses dans l’imbroglio des textes et de leur interprétation nécessaire à la fonction d’employeur.

Tout ceci est destiné à mieux répondre aux adhérents du Syndicat. Dans ce sens, notre Conseil d’Administration du mois d’octobre a décidé d’entreprendre une action afin de recueillir les souhaits et les besoins en termes de services proposés aux adhérents par le SyNESI. Nous souhaitons vous inciter à vous exprimer sur ce sujet et de vous donner la place qui vous revient dans le développement du Syndicat. Le SyNESI a une responsabilité envers tous les employeurs de la branche en termes de représentation au sein des commissions paritaires ; en termes d’information et d’accompagnement dans l’application des accords étendus de la Convention Collective. Mais il doit une priorité et un accompagnement personnalisés à ses adhérents qui le soutiennent quotidiennement et lui apportent sa légitimité représentative nationale par leur adhésion. Nous nous devons donc de mieux vous connaître et d’avoir une vision réaliste et précise de vos besoins, de vos aspirations, de ce que vous attendez de votre syndicat. Par conséquent, quelle que soit la forme que prendront les sollicitations que nous vous formulerons, n’hésitez pas à nous faire part de vos réponses afin que nous construisions efficacement les outils, et les espaces nécessaires, à la réalisation des missions que vous nous confiez. Nous restons à votre service pour que vous puissiez remplir votre devoir social et solidaire. Soyez assurés de notre indéfectible présence à vos côtés.

Vincent MOLINA

Président du SYNESI